Historique

C'est en 1957 (12 ans aprés création de la Fédération française de pétanque), à Spa, en Belgique, au cours d'un concours international programmé par la Fédération Belge de Pétanque et organisé par le club bouliste local qu'ont été posés les fondements de la Fédération Internationale de Pétanque.

A cette réunion étaient présents MM. Mentior (Belgique), Grimaldier (France), Danielli (Maroc), Veglia (Monaco), Borloz (Suisse) et Rahis (Tunisie). Décision fut prise de fonder une Fédération Internationale et c'est ce qui fut fait quelques mois plus tard le 8 mars 1958 à Marseille. L'Espagne s'était alors jointe aux six pays présents en Belgique l'année précédente.

alterioM. Alterio (France) était élu Président, avec comme Secrétaire Général M. Mayen (France) et comme Trésorier Général M. Borloz (Suisse). Cette élection de membres de pays différents à ces postes, à une époque où toutes les facilités techniques que nous connaissons de nos jours, n'étaient pas encore monnaie courante, devait par la suite causer des difficultés pour le bon fonctionnement de la nouvelle Fédération. 

L'activité de la F.I.P.J.P. a connu de la part de ses dirigeants, la même passivité que celle de la Fédération Française et en 1966 elle se mettait en sommeil après avoir organisé le Championnat du Monde à Palma de Majorque (Espagne). Cinq Championnats du Monde avaient été organisés auparavant : le premier à Spa (Belgique) en 1959, puis en 1961 à Cannes, en 1963 à Casablanca, en 1964 à Genève et en 1965 à Madrid.

Des difficultés ayant surgi dans la gestion de la Fédération, M. Alterio démissionna lors du Congrès International à Cannes en 1961 et M. Habib (Suisse) était élu Président, avec un Comité Suisse, MM. Borloz et Canale assurant les fonctions de Trésorier et Secrétaire.

La situation continuant à se dégrader, la France se retira en 1964. Tant et si bien que fin 1967 M. Habib se retirait aussi et un intérim chargé d'expédier les affaires courantes était confié à L'Espagne sous la direction de M. Sabata-Anfruns de Barcelone.

PAULLa Fédération Française avait aussi eu de son côté des difficultés de fonctionnement. Mais après la mise en place d'un nouveau Comité Directeur de la F.F.P.J.P. en 1969, le Président Paul décida de reprendre contact avec les Fédérations nationales mentionnées ci-dessus, pour faire revivre la F.I.P.J.P. Les pourparlers s'étant avérés positifs lors d'une réunion à Marseille en 1970, un Championnat du monde était organisé à Nice l'année suivante sous la direction du jeune et nouveau Secrétaire Général de la F.I.P.J.P. M. Henri Bernard et du Comité Départemental des Alpes-Maritimes.

Depuis cette date, les Championnats du Monde à Pétanque ont été organisés tous les ans sans interruption.

Au cours de ce Congrès de 1971, M. André Paul (Président de la Fédération Française) était élu Président de la Fédération Internationale avec MM. Bernard et Garnier aux postes de Secrétaire Général et de Trésorier Général.

henri bernardLa Présidence a depuis cette date toujours été assurée par la France. Lorsque, en 1977, le Président Paul, qui avait mis fin à son mandat à la F.F.P.J.P. décida également de ne pas se représenter à la F.I.P.J.P., le Secrétaire Général M. Henri Bernard était élu à la Présidence de la Fédération Internationale, poste qu'il assumait jusqu'en 2005 où Claude Azéma, Président de la Fédération Française depuis 1997 lui succéda.

Depuis son nouveau départ de 1971, la F.I.P.J.P. n'a cessé de s'enrichir de nouveaux membres, puisque de sept nations au départ, elle en compte actuellement 43 et plus d'un demi-million de licenciés (chiffres de 1996) répartis dans les cinq continents.

En effet la petite boule ne roule plus désormais seulement dans les boulodromes de l'hexagone, du Maghreb et des pays limitrophes á la France. Elle a traversé les mers et les océans et se joue désormais en Amérique (Canada et Etats-Unis), en Afrique australe (Madagascar), en Extrême-Orient (Thaïlande, Singapour, Cambodge, Japon) et en Australie et Nouvelle-Zélande.

Depuis 1987, en plus des Championnats du Monde classiques, des Championnats du Monde Jeunes et Féminins sont disputés en alternance tous les deux ans.

azema claudeDe plus la F.I.P.J.P. a été Membre de l'A.G.F.I.S. (Association Générale des Fédérations Internationales de Sports) et à ce titre a participé aux Jeux Mondiaux de 1985 à Londres, de 1989 à La Haye et de 1993 à Karlsruhe. C'est maintenant la C.M.S.B., dont il va être question qui a pris la place de la F.I.P.J.P. au sein de cette organisation. C'est donc comme membre de la C.M.S.B. que la F.I.P.J.P. a participé aux Jeux Mondiaux de 1997 à Lahti (Finlande) avec 27 autres organisations internationales.

A la suite de pourparlers qui ont été engagés entre trois Fédérations Internationales, la Confédération Bouliste Internationale (C.B.I.), la Fédération Internationale Boules (F.I.B.) et la Fédération Internationale de Pétanque et Jeu Provençal (F.I.P.J.P.) il a été convenu de créer la Confédération Mondiale Sport Boules (C.M.S.B.), ce qui a été fait le 21 décembre 1985 à Monaco où la C.M.S.B. a depuis son siège social.

Le but immédiat de la C.M.S.B. était de se faire admettre comme Membre du Comité International Olympique (C.I.O.), afin d'envisager une participation à venir aux jeux olympiques. Cette reconnaissance a été accordée le 15 octobre 1986 à Lausanne.

La candidature de la C.M.S.B. aux Jeux Olympiques de Barcelone comme sport de démonstration n'a malheureusement pas été acceptée et il ne reste en cette matière à la C.M.S.B. qu'à continuer, année après année, à enrichir et représenter un nouveau dossier.