Sélectionnez votre langue

vartanUn grand Monsieur de la Pétanque nous a quittés - Après une enfance difficile à Marseille puis à Alfortville, marquée par les séquelles du génocide arménien, et de brillantes études d’ingénieur qui l’ont conduit à faire une longue carrière dans la Marine marchande, Vartan, comme tout le monde l’appelait en ignorant même souvent son nom de famille, a consacré toute sa vie de retraité à deux passions : le culte de la famille et la Pétanque...

figuier B vartan

Certes ce génial inventeur a, entre autres, créé un raccord révolutionnaire – le VBO – qui a équipé des centaines de milliers d’avion et de trains à grande vitesse, mais son esprit, toujours en ébullition, a surtout travaillé pour la Pétanque qu’il pratiquait plus qu’assidument au point de coloniser tant la Place des Invalides à Paris que celle de Port Grimaud où ce passionné de voile amarrait son bateau devant sa résidence.

Il a notamment été le premier à inventer les « boules couleur » en ayant l’idée d’introduire de la résine d’époxie dans les rainures des boules d’où les premières boules publicitaires avec des logos diffusées chez JB.

Avec Henri Salvador comme porte-drapeau et le métallurgiste Haut-Marnais Marle  - d’où le sigle VMS comme fabricant - il a été le créateur de la Boule à Plots qui rappelait les anciennes boules cloutées puis, avec les mêmes, de la Boule Tortue.

Féru à la fois de grande qualité et de régularité – il refusait les boules faites avec ce qu’il appelait de l’acier à ferrer les ânes – il a imaginé, à la demande de la FFPJP, un outil infaillible pour contrôler les boules : la fameuse « assiette » mélange d’ingéniosité et de pragmatisme.

Dans le même temps il avait lancé des boules spécifiques  équipées d’arêtes internes pour limiter les rebonds avec des superstructures différentes selon les capacités des joueurs, mais cela ne suffisait toujours pas à son bonheur et il travaillait à la réalisation de son rêve devenu ultime : celui de faire jouer tous les compétiteurs avec des boules identiques en matière, en poids et en diamètres.

En collaboration étroite avec le fabricant Boulenciel dont les boules frisent la perfection dans le domaine de l’équilibrage, les premiers modèles viennent de sortir pour expérimentation et il les montrait fièrement à tous ses amis du dimanche matin aux Invalides. Elles feront forcément partie, elles aussi, de l’histoire de l’évolution du matériel dans le domaine de la Pétanque.

Enfin – mais en réalité il n’y avait jamais de « enfin » avec Monsieur Vartan Berberian et son départ ne sera pas davantage une fin ! – avant de se lancer dans l’écriture d’un livre consacré à son enfance et à la mémoire arménienne – Le figuier de mon père -, il a été l’initiateur, toujours avec Henri Salvador comme emblème, de la magnifique bande dessinée – par Marcel Uderzo – « Passion Pétanque » qui n’a encore connue ni d’égale ni de suite, sauf des reprises à l’étranger.

Le départ de chacun est certes inéluctable mais, en attendant le nôtre tout aussi inévitable, le sien n’emportera pas les marques d’humanisme, de simplicité, de respect, de camaraderie et d’amour qu’il nous a léguées.

Claude Azéma - Président de la FIPJP